© 2019 par Blisstenings. 

Series #01 • Ruisseaux, kalimba & Birdcalls

A blend of Japanese atmospherics, 80's and contemporary ambient : magical tunes over

kalimba and birdcalls on the sunny side of forest streams.

 

Un mix ambient environnemental à dominante japonaise, avec des maîtres oubliés des années 80 et des musiciens contemporains : quelques airs magiques au dessus des ruisseaux, des kalimbas et des chants d'oiseaux.

Tracklist :

00:00 - Andrew Heath : Typestract Cypher (Flux)

Tout en notes de piano ou de guitare traitées, égrenées sur des sons environnementaux, le style fluide d'Andrew Heath s'affirme à travers la dizaine d'albums parus à ce jour, dont l'excellent Flux (2015). Son univers s'est enrichi et diversifié avec la participation d'invités - Roedelius, sur After the Magus – to resound - de voix et d'instruments acoustiques, notamment sur Evenfall, sorti en 2018. 

07:20 - Dr. Atmo : Sunshine and the Sea (Quiet Life)

Peu de nouveautés pour le DJ Dr. Atmo, pourtant très productif en collaborations (Pete Namlook, Oliver Lieb, David Moufang) dans les années 90. Quiet Life, qui date de 2014, est son dernier album solo à ce jour. Où il continue d'explorer l'univers intimiste et nostalgique de son précédent et réussi Hush!, produit avec Miss Silencio en 2013. 

10:40 - Hiroshi Yoshimura : Ogawa Ni Sotte (A・I・R)

Le site "Le Drone", propose un article très complet sur ce précurseur de l'ambient au pays du soleil levant. GREEN et A.I.R, dont est extrait ce titre, sont ancrés dans la new age naturaliste de l'époque : peu d'artifices électroniques ici, des field recordings discrets derrière ces ritournelles faussement naïves, que l'on retrouve dans son disque plus connu et plus abstrait, Music for Nine Postcards.

15:25 - Takashi Kokubo : Awakening Of The Forest (Oasis Of The Wind II ~ A Story Of Forest And Water)

Le méconnu Takashi Kokubo a été remis à l'honneur récemment, notamment avec la sortie de la compilation Kumo no Muko : A Journey Into 80's Japan's Ambient And Synth Pop Sound, qui a permis de découvrir plusieurs de ses albums  réédités en 1992 et 1993 sous l'intitulé "Ion Series". Ce "Réveil de la forêt" siffloté avec nonchalance est une pure merveille. 

31:48 - Visible Cloaks, Yoshio Ojima & Satsuki Shibano : Stratum (FRKWYS Vol. 15: Serenitatem)

Le duo de Portland, Visible cloaks, a travaillé à distance avec les musiciens d'avant-garde Satsuki Shibano et Yoshio Ojima, employant notamment des logiciels de randomization pour "créer une œuvre qui ne soit pas spécifiquement ambiante (ou environnementale) mais quelque chose de plus multicolore, incorporant ces concepts déconstructifs ..." (in FactMag). Voici le très singulier Stratum, qui déploie les écholalies d'une voix féminine, dans un jeu (dé)concertant avec un piano tour à tour fantasque et nerveux.  

38:32 - Yoshimi & Yuka : Elegant Bird (Flower with No Color)

Yoshimi P-We, des Boredoms, réalise avec Yuka Honda, du groupe pop Cibo Matto, un OVNI musical qui ne ressemble en rien à leurs productions antérieures. A base de chants, percussions, batterie, guitare, piano, clavier, flûte de bambou et sifflet, c'est une suite de morceaux tour à tour doux, aériens et imprévisibles ; comme cet Elegant Bird, rappelant le piano fantasque de Stratum.

40:15 - Tomoyoshi Date : A Water's Game In The Limestone Cave (Human Being)

Multi-instrumentiste éclectique : guitare acoustique, électrique, vibraphone, ukulélé, harmonica, Tomoyoshi Date forme par ailleurs avec Chihei Hatakameya le groupe Opitope, d'où ils explorent ces ambiances pastorales délicates et rêveuses : glitch, sons naturels, clochettes et carillons des bêtes dans les champs.

46:48 - Wanderwelle : Her Name is Vairumati (Gathering of the Ancient Spirits)

Le dernier disque du team Wanderwelle (2018) est conçu comme un hommage à Paul Gauguin, découvrant aux Iles Marquises l'attachement des populations indigènes à leurs croyances et divinités polynésiennes. Cela donne une étonnante peinture sonore, lente et majestueuse, où les percussions de synthèse et mélopées tribales recréent l'ambiance d'un monde premier.

52:24 - The Green Kingdom : Kalimba Sketch (Air Texture Volume I)

Un morceau inédit dans la discographie de Michael Cottone, alias The Green Kingdom, produit pour la compilation Air Texture Vol.I ; et atypique, explorant les sonorités du kalimba, lamellophone d'origine africaine qui se joue avec les pouces. Le résultat a quelque chose de magique : un drone doux et grésillant, quelques notes de kalimba liquides et fragiles mêlées à une guitare traitée, et on décolle !

56:11 - Ishq : Sundive (Lotus)

Difficile de retenir un titre dans la production pléthorique de Matt Hillier et Jacqueline Kersley (Ishq, Ishvara, Omni Vu Deity). Difficile aussi de caractériser leur style, qui fusionne une sorte de new age 3.0 à des expérimentations protéiformes et audacieuses. Sundive, extrait d'un album de 2011, est une plage idéale pour clore ce collage dans une veine naturaliste, de fait très planante et avec peu d'aspérités par rapport à leurs productions postérieures.