© 2019 par Blisstenings. 

Series #04 • Orchestrale with Gusto

A musical travelogue through the classical tinged sounds of Hauschka, Toàn, Ryan Lott, Paddy McAloon, Kettel & Secede, mixed with original soundtracks excerpts ; modern compositions and chamber pop featuring Lars Horntveth, Berlinist, Labelle's maloya electronic universe ... 

Voyage sur les terres ambient symphoniques de Lars Horntveth, Kettel & Secede, Toàn ;

avec les compositions néo-classiques de Andrew Wasylyk, Aaron Martin & Tilman Robinson, mixées à des extraits de B.O. de Asche & spencer, Edward Shearmur, et la voix sublime de Sumi Jo dans le finale du film Youth.

Tracklist :

00:00 - Lars Horntveth : Kaleisdoscopic extrait 1 (Kaleisdoscopic)

Oeuvre d'un seul tenant de 38mn, parue en 2008, Kaléidscopic est maladroitement étiquetée Furure Jazz. Il s'agit plutôt d'une belle incursion de Lars Horntveth (de Jagga Jazzist) dans une fusion entre pop et symphonie classique, avec les instruments de 34 musiciens : cordes, harpe, vents, électronique (?). Très bon article de Pitchfork ici.

03:35 - Hauschka : Light remix (Resolved Reimagined)

On enchaîne avec un track de Hauschka, contribution à Resolve Reimagined (2019), ensemble de remixes de l'album Resolve de Poppy Ackroyd (2017). Volker Bertelmann conserve la trame de l'original en lui imprimant un tempo plus marqué et des sonorités glitch.

07:45 - Asche & Spencer : Under the Stars (B.O. A l'ombre de la Haine / Monster's Ball)

Le duo de Minneapolis spécialiste des B.O. signe avec cette bande son une de ses plus belles réalisations, rendant l'atmosphère dramatique de ce film de Marc Forster, avec Billy Bob Thornton dans le rôle, les états d'âme et la rédemption amoureuse d'un gardien de prison qui n'en peut plus de mener des hommes vers le couloir de la mort.

11:25 - Labelle : Playing at the End of the Universe (Univers-Ile)

Avec ce morceau extrait de son second album, Jérémy Labelle continue d'explorer les racines de la musique traditionnelle maloya, tout en l'ouvrant sur des métissages électroniques et symphoniques : percussions réunionnaises, classiques, ensemble de cordes et slide guitar.

15:20 - Underworld & Gabriel Yared : Primrose Hill (B.O. Par effraction / Breaking and Entering)

Collaboration improbable et plus que réussie entre ces artisans de B.O. issus de scènes musicales et générations très différentes.  Une guitare acoustique, des cordes, un piano, des bruissements et des nappes très douces. Le réalisateur Anthony Minghella décrit le résultat final de cette B.O. - qui a infusé son propre parfum à la narration du film - comme étant "insidieux, beau, prudent [et] délicat".

17:35 - Toàn : Inland (Histós Lusis)

Toàn est un des pseudos du musicien français Anthony Elfort. Signé sur l'excellent label Eilean et paru en 2017, Histós Lusis marque par son atmosphère néo-classique, avec ses échantillons de clarinette, hautbois, piano, issus de disques classiques oubliés et taillés au cordeau, fondus de très belle manière dans une symphonie ambient aux accents nostalgiques. 

23:36 - Paddy McAloon : Sleeping Rough (I Trawl the Megahertz)

Voici un extrait de la merveille orchestrale du chanteur et compositeur des défunts écossais Prefab Sprout. En 2003, affecté d'une maladie de la vue, il s'attache à son poste radio et tire de ses syntonisations aléatoires des bribes d'histoires dont il compose une fresque qui tient à la fois de la musique classique et de la pop. Le journaliste Olivier Lamm, de Libération, parle de la réédition de ce disque ici

26:50 - Kettel & Secede : Full Moon (When Can)

Lennard van der Last  (Secede) a produit deux albums exploratoires dans des veines ambient cinématographiques : Bye Bye Gridlock Traffic (2003) et Tryshasla (2005). When Can, réalisé avec le déjà connu Kettel (Reimer Eising) fusionne leurs deux styles et se sublime en un disque qui ne ressemble ni à l'un ni à l'autre. On aime plus que tout la mélodie sifflotée et primesautière de Full Moon.

32:35 - Ryan Lott : Bright Square (Pentaptych)

Pentaptych, sorti en début d'année, est une commande du Philbrook Museum of Art présentée par le Tulsa Ballet, emmené par le chorégraphe Ma Cong. Bright Square est la pièce finale du ballet. Ryan Lott explique que le morceau est composé d'arpèges de violon et de violoncelle joués à différentes vitesses, une technique qu'il explore depuis ces dernières années.

37:30 - David Lang : Simple Song#3 extrait (finale B.O. Youth)

Pour fusionner les cordes expérimentales de Ryan Lott, retour au néo-classique, avec ce court extrait vocal débutant en violons soutenus. David Lang a écrit la musique du film, et notamment la pièce "Simple Song#3". Dans la scène finale, Michael Caine dirige le BBC Concert Orchestra et le Berlin Radio Choir, au chant la soprano Sumi Jo, émouvante et habitée.

39:35 - Berlinist : Descent Extrait (Gris)

La bande-son orchestrale pour le jeu vidéo "Gris" a été composée par Berlinist, un groupe formé en 2011, qui se surpasse dans cette symphonie planante faite de cordes et de sections chorales illustrant les aventures de Gris, une jeune héroïne confrontée au défi de retrouver sa propre voix.

44:00 - Edward Shearmur : 4th Of July (B.O. K-Pax)

Si le film est loin d'être inoubliable, Edward Shearmur a écrit un score  enchanteur pour illustrer l'histoire d'un astronaute un peu extraterrestre qui influence son entourage et inspire la beauté. Voici une courte pièce de synthé entêtant derrière une mélodie de piano cristalline et une guitare rêveuse. 

46:40 - Andrew Wasylyk : Greendrive #2 (The Paralian)

Réalisé en 2018 dans le cadre d'une résidence artistique de 5 mois, The Paralian a été composé initialement pour piano à queue et harpe grecque du XIXe ; à quoi se sont ajoutés Fender Rhodes, bugle, euphonium, drones, trio à cordes et synthés vintage, pour former une oeuvre pop baroque de toute beauté.

53:02 - Elia Perrone : Salento Original mix (Amarena)

Elia Perrone est le compagnon de route du vénitien Gigi Masin et boss du label Unclear. Il délivre avec Amarena un joli disque d'atmosphères expansives et réverbérées.

55:50 - Aaron Martin, Tilman Robinson : Carried To A Place Unwinding (THESIS 11)

Gregory Euclide est à l'origine du formidable projet THESIS, offrant son savoir-faire print et graphique pour réaliser à la main les éditions limitées des disques produits avec différents artistes de la scène contemporaine ambient, expérimentale et néo-classique. Aaron Martin fait ici équipe avec le sound designer australien Tilman Robinson, pour un titre majestueux et cadencé, introductif de l'album.

59:45 - Lars Horntveth : Kaleisdoscopic extrait 2 (Kaleisdoscopic)

Fin du voyage avec un autre extrait de la longue pièce orchestrale de Lars Horntveth ; sorte de hapax musical : unique disque néo-classique d'un musicien qu'on aimerait entendre plus souvent.

Collage : Nkimadams